Les cloches de Pleine Conscience

Lorsque vous entendrez la cloche, la sonnerie du téléphone ou la musique du carillon, vous remarquerez que tout le monde autour de vous s’immobilise et s’arrête de parler. Ce sont nos cloches de pleine conscience.

Quand elles retentissent, nous arrêtons tout ce que nous sommes entrain de faire, nous relâchons notre corps et notre esprit et nous retournons à notre respiration. Nous faisons cela le plus naturellement possible, avec plaisir, sans être solennels ni rigides. Le son de la cloche nous interpelle:

"J’écoute, j’écoute, ce son merveilleux me ramène à ma vraie demeure."

En nous arrêtant, en revenant à notre respiration et restaurant notre calme et notre paix, nous devenons libres, notre travail devient plus agréable et l’ami qui est en face de nous devient plus vivant. Quand vous rentrerez chez vous, vous pourrez utiliser la sonnerie du téléphone, les cloches de l’église de votre village ou de votre quartier, le chant d’un oiseau, ou tout autre bruit familier. Avec seulement trois respirations conscientes, nous pouvons relâcher les tensions dans notre corps et dans notre esprit et redevenir plus calmes et plus libres.

Nos dix prochaines activités :

28 Février 2024 - 7:30 : Méditation du matin
28 Février 2024 - 14:00 : Groupe de méditation Ste-Mary-IPCAM
28 Février 2024 - 19:00 : Méditation du mercredi soir
29 Février 2024 - 7:30 : Méditation du matin
29 Février 2024 - 19:00 : Thursday evening meditation
01 Mars 2024 - 7:30 : Méditation du matin
03 Mars 2024 - 8:00 : Méditation du dimanche matin
04 Mars 2024 - 7:30 : Méditation du matin
04 Mars 2024 - 19:00 : Méditation du lundi soir
Chaque fois que vous avez besoin de ralentir et de revenir à vous-mêmes, il est inutile de vous précipiter chez vous ou à votre centre de méditation pour pratiquer la respiration consciente. Vous pouvez le faire au lieu même où vous vous trouvez, dans votre fauteuil au bureau ou au volant de votre voiture. Si ce lieu est un centre commercial plein de monde ou la file d’attente dans une banque, peu importe: dès l’instant où vous vous sentez épuisé et éprouvez le besoin de vous recentrer, vous pouvez pratiquer la respiration consciente, debout, à cet endroit même. Où que vous soyez, vous pouvez respirer avec attention. Nous avons tous besoin de nous retrouver de temps à autre, pour mieux affronter les difficultés de la vie. Et cela est faisable dans n’importe quelle position –debout, assis, couché, en marchant.
- Thich Nhat Hanh
La Sérénité de l’Instant, Dangles, 1992