La pratique du second corps

Notre premier corps c'est nous-mêmes, notre second corps étant une autre personne de la Sangha dont nous prenons soin comme si elle était un prolongement de nous-mêmes. Si vous êtes mon deuxième corps, alors je suis pour vous votre "ange gardien". Chaque membre de la Sangha choisit une personne qui sera son deuxième corps, et cette personne choisit, à son tour, quelqu'un d'autre ... Nous créons ainsi un cercle complet dans lequel chaque personne est reliée à la suivante. Essayons d'établir une relation très étroite avec notre "deuxième corps" comme s'il était une partie de nous-mêmes que nous voulons protéger. Ainsi, si notre "deuxième corps" ne se sent pas bien, nous devons trouver le moyen de l'aider: en lui apportant son repas dans sa chambre ou simplement en informant la communauté que notre "deuxième corps" est malade. Si nous remarquons que notre "deuxième corps" n'est pas heureux, nous pouvons trouver un moyen de l'aider après l'avoir observé et après avoir dialogué avec lui. Si nous avons une activité qui nous éloigne momentanément du reste de la communauté, nous devons en informer notre ange gardien.

Notre ange gardien n'est pas un policier chargé de nous contrôler, mais, plutôt quelqu'un qui nous apporte son attention et son soutien, et nous, de la même façon, nous prenons soin de notre "deuxième corps". Chaque personne ayant des différents, nous devons nous montrer perspicaces dans nos interventions: parfois quelques mots gentils suffisent, tandis qu'à d'autres moments, la meilleure façon d'apporter notre aide sera de nous établir fermement dans notre île intérieure. Prendre soin de notre "second corps" est une pratique très concrète; elle nous oblige à rester en relation les unes avec les autres et à réaliser que nous sommes, chacun d'entre nous, une partie du corps de la Sangha.

Nos dix prochaines activités :

20 Novembre 2017 - 13:00 : Méditation du lundi PM
20 Novembre 2017 - 19:00 : Méditation du lundi
21 Novembre 2017 - 18:30 : GSFPC - 8 semaines (Inscription requise)
22 Novembre 2017 - 10:00 : Tai-Chi en Pleine Conscience
22 Novembre 2017 - 19:00 : Méditation du mercredi
23 Novembre 2017 - 12:00 : Méditation du jeudi midi
23 Novembre 2017 - 19:00 : Thursday evening meditation
27 Novembre 2017 - 13:00 : Méditation du lundi PM
27 Novembre 2017 - 19:00 : Méditation du lundi
Chaque fois que vous avez besoin de ralentir et de revenir à vous-mêmes, il est inutile de vous précipiter chez vous ou à votre centre de méditation pour pratiquer la respiration consciente. Vous pouvez le faire au lieu même où vous vous trouvez, dans votre fauteuil au bureau ou au volant de votre voiture. Si ce lieu est un centre commercial plein de monde ou la file d’attente dans une banque, peu importe: dès l’instant où vous vous sentez épuisé et éprouvez le besoin de vous recentrer, vous pouvez pratiquer la respiration consciente, debout, à cet endroit même. Où que vous soyez, vous pouvez respirer avec attention. Nous avons tous besoin de nous retrouver de temps à autre, pour mieux affronter les difficultés de la vie. Et cela est faisable dans n’importe quelle position –debout, assis, couché, en marchant.
- Thich Nhat Hanh
La Sérénité de l’Instant, Dangles, 1992