Avis COVID

Un Nouveau Départ

Sakyamuni,
Grand héros et père spirituel de la Grande Compassion,
Assis majestueusement sur votre beau trône de lotus :
L'esprit calme et serein,
Nous nous tournons respectueusement vers vous qui avez su vaincre les afflictions
Et vous offrons nos sincères paroles de repentir,
Les mains jointes en un bouton de lotus. (C)

Nous avons longtemps vécu dans la distraction
Car nous n'avons pas eu la chance de connaître le Dharma.
Nous nous sommes enfoncés inextricablement dans la souffrance.
Par maladresse, nous avons commis beaucoup d'erreurs.
Nous avons longtemps été aveuglés par de fausses perceptions.
Le jardin de notre coeur est parsemé d'attachement, de haine et d'orgueil.
En nous germent le meurtre, le vol, l'abus sexuel et le mensonge.
Nos actes et nos paroles de tous les jours sont causes de souffrance.
Toutes ces actions négatives sont des obstacles à notre paix et à notre joie.
Prenons un nouveau départ ! (C)

Nous avons été superficiels
Et nous nous sommes écartés du chemin de la pleine conscience.
Nous avons accumulé ignorance et afflictions
Causant ainsi tant d'aversion et tant de détresse.
Notre anxiété est si grande
Que nous sommes parfois lassés de la vie.
Parce que nous ne comprenons pas les autres,
Nous sommes fâchés et rancuniers.
Nous nous disputons, puis nous nous blâmons.
La douleur augmente
Et creuse entre nous un abîme qui s'élargit de jour en jour.
Il y a des jours où nous ne voulons pas nous adresser la parole.
Nous ne voulons même pas nous regarder en face,
Et ainsi, nous créons des formations internes qui s'éternisent.
Nous nous tournons à présent vers les Trois Joyaux
Et nous nous inclinons en reconnaissant sincèrement nos erreurs. (C)

Nous savons parfaitement que dans notre conscience
Sommeillent toutes les bonnes graines
D'amour, de compréhension, de paix et de joie.
Mais si nous ne savons pas comment les arroser
Elles ne pourront pas s'épanouir, fraîches et vertes.
Nous nous laissons envahir par le désespoir
Et notre vie s'assombrit.
Lorsque nous courons après un bonheur distant,
La vie n'est qu'une ombre de la réalité.
Notre esprit est toujours tiraillé par le passé,
Constamment préoccupé par le futur.
Nous ne pouvons laisser aller notre colère.
Nous n'attachons aucune valeur
Aux précieux cadeaux que la vie nous offre déjà,
Et ainsi, nous bafouons notre vrai bonheur.
Mois après mois, nous sombrons dans le désespoir.
Aujourd'hui, dans l'enceinte précieuse du Bouddha
Embaumée de santal,
Nous admettons nos erreurs et repartons à neuf. (C)

De tout notre coeur, nous prenons refuge,
Nous tournant vers les Bouddhas dans les dix directions,
Les Bodhisattvas, les Nobles Disciples et les Bouddhas réalisés.
Très sincèrement, nous reconnaissons nos fautes
Et nos perpétuelles erreurs de jugement.
Puisse le nectar de la compassion éteindre nos souffrances
Et le radeau du Dharma nous transporter
Au-delà des océans de larmes.
En pratiquant le Sourire et la Respiration Consciente,
Nous faisons le voeu de vivre pleinement éveillés,
Nous étudierons le Dharma,
Et vivrons dans la Pleine Conscience. (C)

Nous revenons à la vie dans ce présent merveilleux
Pour semer de bonnes graines dans le jardin de notre coeur
Et pour planter des bases solides de compréhension et d'amour.
Nous pratiquerons la méditation,
Et promettons d'apprendre à regarder profondément
Et à comprendre la nature de tout ce qui est
Afin d'être libérés des liens de la naissance et de la mort.
Nous serons affectueux et apprendrons à parler avec amour.
Nous prendrons soin des autres, le matin ou l'après-midi.
Nous répandrons des graines de joie partout autour de nous
Et aiderons les êtres à se libérer de leur détresse.
Nous répondrons avec gratitude à la bonté de nos parents,
Enseignants et amis.
Avec une foi sincère, nous allumons l'encens de notre coeur
Et nous nous inclinons devant le trône de lotus.
Nous demandons au Grand Compassionné d'être notre protecteur
Sur le merveilleux chemin de la pratique.
Nous faisons le voeu de pratiquer avec toute notre attention
Et de cultiver les fruits de ce merveilleux sentier. (C C )

Nos dix prochaines activités :

01 Février 2023 - 7:30 : Méditation du matin
01 Février 2023 - 14:00 : Groupe de méditation Ste-Mary-IPCAM
01 Février 2023 - 19:00 : Méditation du mercredi soir
02 Février 2023 - 7:30 : Méditation du matin
03 Février 2023 - 7:30 : Méditation du matin
05 Février 2023 - 8:00 : Méditation du dimanche matin
06 Février 2023 - 7:30 : Méditation du matin
06 Février 2023 - 19:00 : Méditation du lundi soir
Chaque fois que vous avez besoin de ralentir et de revenir à vous-mêmes, il est inutile de vous précipiter chez vous ou à votre centre de méditation pour pratiquer la respiration consciente. Vous pouvez le faire au lieu même où vous vous trouvez, dans votre fauteuil au bureau ou au volant de votre voiture. Si ce lieu est un centre commercial plein de monde ou la file d’attente dans une banque, peu importe: dès l’instant où vous vous sentez épuisé et éprouvez le besoin de vous recentrer, vous pouvez pratiquer la respiration consciente, debout, à cet endroit même. Où que vous soyez, vous pouvez respirer avec attention. Nous avons tous besoin de nous retrouver de temps à autre, pour mieux affronter les difficultés de la vie. Et cela est faisable dans n’importe quelle position –debout, assis, couché, en marchant.
- Thich Nhat Hanh
La Sérénité de l’Instant, Dangles, 1992