La Voie du Milieu

Voilà ce que j’ai entendu: “Alors que le Bouddha résidait à la maison des hôtes d’une forêt du district de Nala, le Vénérable Kaccayana vint lui rendre visite. Après s’être prosterné aux pieds du Bouddha, le Vénérable se mit à côté de l’Eveillé, s’assit et demanda :

« Le Très Honoré a parlé de vue juste. Qu’est-ce que la vue juste? Commment le Très Honoré pourrait-il décrire cette vue juste ? »

Le Bouddha répondit à Kaccayana :

« Les gens du monde ont tendance à croire en l’une de ces deux vues de l’esprit : l’être et le non-être. C’est ainsi qu’ils sont attachés à une perception fausse. Cette fausse perception les conduit aux concepts de l’être et du non-être, Kaccayana. La plupart des gens sont prisonniers des chaînes de la saisie et de l’attachement.

« Ceux qui ne sont pas prisonniers des chaînes de la saisie et de l’attachement seront libérés de la croyance illusoire en un moi. Il comprendront par exemple que la souffrance apparaît lorsque les conditions favorables sont réunies et qu’elle s’éteint lorsque les conditions ne sont plus favorables. Ils ne douteront plus. Leur compréhension ne viendra pas des autres, elle sera le fruit de leur vision intérieure. Cette compréhension est ce que l’on nomme "vue juste" et c’est ainsi que le Tathagata décrit la vue juste.

« Mais pourquoi la décrit-il de cette façon ?

« Quand une personne ayant une compréhension correcte observe la manifestation continuelle du monde, elle ne voit pas le monde comme non-existant.

« Quand une personne ayant une compréhension correcte observe la destruction continuelle du monde, elle ne voit pas le monde comme existant. Kaccayana, voir le monde comme existant est un extrême, le voir comme inexistant est un autre extrême. Le Tathagatha se tient à l'écart de ces deux extrêmes et enseigne le chemin qui préside à la Voie du Milieu.

« La Voie du Milieu dit que ceci est parce que cela est, ceci apparaît parce que cela apparaît, que ceci n'est pas parce que cela n'est pas. Parce que l'ignorance existe, les formations mentales existent; parce que les formations mentales existent, la conscience existe; parce que la conscience existe, les phénomènes physiques et mentaux existent; parce que les phénomènes physiques et mentaux existent, les six sens existent; parce que les six sens existent, le contact existe; parce que le contact existe, les sensations existent; parce que les sensations existent, le désir existe; parce que le désir existe, la saisie existe; parce que la saisie existe, le devenir existe; parce que le devenir existe, la naissance existe; parce que la naissance existe, la vieillesse et la mort existent. Voilà comment cette masse entière de souffrance se manifeste. Mais avec l'extinction de l’ignorance, les formations mentales cessent; avec l’extinction des formations mentales, la conscience cesse .............et finalement, vieillesse et mort vont cesser. Voilà comment cette masse entière de souffrance s’éteint. »

Aprés avoir écouté le Bouddha, le Vénérable Kaccayana atteignit l'éveil et fut libéré de la souffrance. Il fut capable de trancher tous les attachements et atteignit l’état d'Arahat.

Nos dix prochaines activités :

24 Avril 2024 - 7:30 : Méditation du matin
24 Avril 2024 - 14:00 : Groupe de méditation Ste-Mary-IPCAM
24 Avril 2024 - 19:00 : Méditation du mercredi soir
25 Avril 2024 - 7:30 : Méditation du matin
25 Avril 2024 - 19:00 : Thursday evening meditation
26 Avril 2024 - 7:30 : Méditation du matin
26 Avril 2024 - 10:00 : Pratique Soigner en PC
28 Avril 2024 - 8:00 : Méditation du dimanche matin
29 Avril 2024 - 7:30 : Méditation du matin
29 Avril 2024 - 19:00 : Méditation du lundi soir
Chaque fois que vous avez besoin de ralentir et de revenir à vous-mêmes, il est inutile de vous précipiter chez vous ou à votre centre de méditation pour pratiquer la respiration consciente. Vous pouvez le faire au lieu même où vous vous trouvez, dans votre fauteuil au bureau ou au volant de votre voiture. Si ce lieu est un centre commercial plein de monde ou la file d’attente dans une banque, peu importe: dès l’instant où vous vous sentez épuisé et éprouvez le besoin de vous recentrer, vous pouvez pratiquer la respiration consciente, debout, à cet endroit même. Où que vous soyez, vous pouvez respirer avec attention. Nous avons tous besoin de nous retrouver de temps à autre, pour mieux affronter les difficultés de la vie. Et cela est faisable dans n’importe quelle position –debout, assis, couché, en marchant.
- Thich Nhat Hanh
La Sérénité de l’Instant, Dangles, 1992